Les pros du sciage de grès

Rambouillet

956
tonnes d'acier
16915
mètres cube de béton
30
mois de chantier
19M€
montant du marché
OGIC-SEMIR
maître d’ouvrage

A Rambouillet, nous avons construit, pour OGIC, 267 logements et, pour la SEMIR, 73 logements.

Cette vaste opération immobilière s’est réalisée dans l’emprise d’une ancienne carrière, à ciel ouvert, d’exploitation de sable. Le terrain est d’une superficie globale de 11 682m². Deux Maîtres d’Ouvrage ont piloté cette opération. OGIC a commandé à TBI la réalisation du Gros-Œuvre, en trois tranches, sur 8600m², pour la construction de 7 bâtiments R+4 à R+5 (262 logements). Quant à Société d’Economie Mixte de la ville de Rambouillet (SEMIR), elle a missionné notre entreprise en TCE pour la création de 73 logements et d’une micro-crèche.

Nos équipes ont su faire preuve d’ingéniosité pour résoudre une succession de problèmes liés à la géographie du chantier.  La complexité de ces opérations résida principalement dans la proximité d’une ligne de chemin de fer et dans la présence de bancs de grès.

Concernant le traitement antivibratile dû au passage des trains, il a fallu procéder à une phase étude différente selon les opérations, OGIC ayant pris l’option d’assoir ses bâtiments sur des plots néoprènes et la SEMIR sur des boîtes à ressort.

Quant à la présence des bancs de grès, elle a principalement impacté la 3ème tranche. Sous la direction de François LERAITRE, notre Responsable de Programme, Nelson FERREIRA, Amaury CROISET, Responsables de Programme Juniors, Junior RODRIGUES, notre chef de chantier, et ses deux adjoints José ALFAIA  et Kadri MUHAXHERI, le Team TBI a su s’adapter.

Outre la difficulté d’évacuer des blocs énormes de pierre (allant jusqu’à faire 6m3), de les concasser en éléments évacuables, ces pierres étaient présentes sous la totalité des voiles périmétriques. Nos Compagnons, dans un premier temps, ont tenté d’en retirer certains, mais ils laissaient une poche vide derrière les voiles ce qui présentait un risque d’affaissement du trottoir et de la chaussée. Les casser au brise roche hydraulique était également impossible du fait des vibrations que cela aurait entraîné. Nos équipes ont donc procédé au sciage complet de ces pierres.

956 tonnes d’acier et 16 915m3 de béton auront été utilisés. Montant global du chantier 19,2 M€ HT. Livraison de l’opération OGIC en mars 2016, celle de la SEMIR en avril 2016.